La ferme des maternelles s’est attaquée à croquer les vaches dans tous leurs états :