Le mois de juin a bourdonné de bruits inhabituels avec les travaux. S’il a fallu s’organiser pour que les bureaux déplacés continuent de bien fonctionner, la place libérée a vu s’activer les corps de métier.

Après l’abattage des cloisons et la mise aux normes des portes d’entrée, c’est au tour des peintres, carreleurs et électricien d’oeuvrer pour continuer la transformation: